Welcome to Afro-American Bridge

Afro-American Bridge logo

At Afro-American Bridge we endeavor to set ourselves as a bridge between America and Africa. Indeed Africa is expanding and America is enjoying the success as much as other countries. To help individuals as well as companies to grow and implement their businesses between America and Africa, we provide oustanding services in shipping, in car sales and rental, and also in house or apartment rental.

What Are you looking for? A professional shipping and rental services at affordable price? A complete travel service from travel ticket, house or apartment rental to car rental? Cool cell phones, fancy and nice computers for the price of a burger? Or simply some fresh and organic african foods? Here is the right place to be.

Our passion and #1 goal are to serve our customers well and to achieve 100% customer satisfaction. We highly value our customer relationships. We pride ourselves in our ability to offer you creative solutions to meet your needs and provide you with the most value for your investment.

Important news about car shipping

Le phénomène devient de plus en plus fréquent au port autonome de Lomé (PAL). Il s’agit du cambriolage des voitures transitées, en provenance d’Europe ou des Etats-Unis et transférées dans les parcs du PAL.

Des radios cassettes, de pneus de réserves, de clés de roue, de crics, de phares, de mémoire, des pots de phare, des lève-vitres, etc. la liste n’est pas exhaustive. C’est un peu la liste des objets que les propriétaires des voitures arrivées au PAL, ne retrouvent plus sur leur véhicule après sa réception. Le vol prend plus de l’ampleur que plusieurs voitures sortent du parc automobile, parfois complètement dépouillés de leurs accessoires essentiels.

Sur le sujet, les transitaires et les responsables des parcs automobiles au PAL ne démentent pas. Ils soutiennent tous qu’effectivement, ces actes de dépouillement de véhicules au port sont fréquents. Selon eux, ce sont d’une part les chauffeurs de la société en charge du débarquement des voitures qui perpètrent ces actes. Et les voitures vandalisées sont celles venues en vague et qui ne sont pas suivies par un transitaire, « un transitaire de bonne foi », comme on le dit dans le milieu. Ces véhicules sont cambriolés à cause du « laxisme » et de l’ « insécurité » dans lesquels le débarquement des véhicules du navire vers le sous-pont s’effectue.

« Ça, on ne peut pas vous mentir, le vol est monnaie courante ici. Les voitures venues en vague, c’est-à-dire non stockés dans les conteneurs, ne sont pas toujours en sécurité lorsqu’elles arrivent au port sans le suivi d’un transitaire de bonne foi. Je dis bien de bonne foi », nous explique Ayité, transitaire au PAL.

A l’instar de Ayité, Gadoé, transitaire dans un parc automobile confirme que, « ce sont les chauffeurs recrutés par la société chargée du débarquement des véhicules du navire vers le sous-pont qui commettent ces genres de vol. Au cours de cette opération, si la voiture n’est pas suivie par un transitaire digne de confiance et vigilent, elle est toujours à la merci des chauffeurs qui exécutent le transfère. Ces derniers n’hésitent pas à la cambrioler. Ils enlèvent les objets, les affaires contenues dans la voiture, y compris même ses pièces maîtresses comme mémoires, radio etc. », a-t-il fait savoir.

Il ajouté que ce n’est pas seulement au cours de l’opération de débarquement que le vol s’effectue. Les voitures non suivies par un transitaire, traînent dans les parcs publics du port et subissent aussi ce cambriolage. « Les vols s’effectuent aussi dans le parc du port. Les voitures non suivies par un transitaire, sont souvent transférées dans le parc du PAL comme TP3 et là ce ne sont plus les chauffeurs qui font le coup. Les voitures sont à la merci de tout le monde. Souvent, ce sont ces voitures qui deviennent des voitures d’occasion, dépouillées de leurs accessoires essentiels ».

Les témoignages des propriétaires victimes de ces genres d’infractions auxquelles personnes n’arrivent jamais à situer les responsabilités pour les punir, sont légions. Jérémie, la trentaine, est l’une des victimes.

« Je n’oublierai jamais cette expérience », nous a-t-il dit. En fait, son histoire est que son frère depuis Belgique voulait l’aider à monter une affaire de vente des appareils électroménagers. Pour ce faire, il lui a envoyé un véhicule dans lequel, il a mis ces appareils. Jérémie savait le contenu du véhicule envoyé par son grand frère. Le jeune homme avait même déjà pris des contacts avec des acheteurs pour les appareils et trois groupes électrogènes, autres appareils électroménagers qui avaient été embarqués au départ de Bruxelles.

Mais il va vite déchanter et annoncer la mauvaise nouvelle à ses partenaires qui attendaient profiter de cette opportunité d'affaires. Parvenu au niveau du Port autonome de Lomé, le véhicule n'avait aucun des objets précités. Tout a disparu comme par enchantement. Difficile d’accuser qui que ce soit, Jérémie ne sais plus à quel saint se vouer. Sa seule faute serait de n’avoir pas confié le véhicule à un bon transitaire comme allié, comme nous l’avaient expliqué les transitaires approchés.

«Ils ont tout volé dans la voiture et je n’y ai vu que du feu. Même certaines pièces de la voiture ont disparu », a-t-il dit d’un air désespéré.

M. Gagnon a été aussi victime de cette infraction dont les auteurs sont toujours difficilement repérables. Selon lui, tout ce qui est ordinateur, imprimante et autres effets personnels arrivés à bord de sa voiture, ont été dérobés par des individus qui ont forcé une des serrures de la voiture.

« Il faut être toujours vigilent et prévoyant dans ce boulot», a souligné M. Ayité. Pour éviter de réquisitionner des voitures dépouillées, les transitaires « collaborent avec les chauffeurs de la société en charge du débarquement ». C’est d’ailleurs une partie de leur boulot.

Tout compte fait, le vol des objets dans les voitures au port autonome de Lomé est une réalité. Et les auteurs de ces infractions ne sont jamais identifier, donc restent impunis. Mais cela n’insinue pas que tous les véhicules dépouillés de leurs accessoires et contenus, ont été seulement l’œuvre des chauffeurs, ou des transitaires, ou même des voleurs qui sévissent au sein du port autonome de Lomé.

« Les voitures se font dépouillées aussi durant le trajet du navire », nous souligne Léonard, l'un des chauffeurs de la société en charge du débarquement des voitures.

AKG/A.L (Stagiaires)

Why do business with us?

  • A dedicated, competent, and reliable shipping coordinator who will assist you in the entire moving/shipping process.

  • A complete shipping service, a complete travel service, a timely delivery on all shipments and orders.

  • Haven't dealt with us yet? Interested in finding out how we may be able to improve your business experience? Call Us at 240-838-2509 or 202-710-0325 to get a FREE quote.